Suite du blog…. ( Page 2 / 6)

Ca y est j’ai terminé de découper tant bien que mal le 2ème panneau. Dans la foulée, j’ai décidé d’ajouter un interrupteur en haut du panneau de gauche afin de pouvoir mettre en marche et arrêter l’éclairage de la borne et couper l’alimentation du PC qui sera à l’intérieur pour l’isoler de l’installation électrique.

PS: La planche sur la photo était sale… depuis elle a été néttoyée !

im8.jpg

La prochaine étape va consister à appliquer les réglettes en forme de « U » pour habiller et cacher les découpes.

Premier conseil:
Faites vous greffer une 3ème main où appelez du renfort: femme, enfant, belle-mère…

Plus sérieusement, il vaut mieux être trois personnes  »sur l’affaire ».

- Une première personne qui maintient une extrémité de la réglette.
- Une deuxième qui à l’aide d’un séchoir à cheveux (en position air chaud) va
permettre d’assouplir la réglette en plastique.
- Et la troisième personne qui va donner la forme à la réglette afin que cette
dernière épouse autant que faire ce peut les courbes du panneau en aggloméré.

Après quelques essais, l’opération s’est déroulée à « peu près bien ». Par contre lorsque la réglette est courbée avec un rayon très court, ses rebords ont tendance à plier vers l’extérieur. Chauffez alors longuement ces derniers à l’aide du fer à cheveux et resserrez les rebords à l’aide d’une pince, puis tout en maintenant la pression de la pince, laissez le plastique refroidir. Ce dernière épousera alors la forme voulue. Lors de cette opération, pensez à protéger le plastique des mâchoires de la pinces car pour ma part j’ai fait quelques marques (rien de grave… mais quand même…) du fait que le plastique soit très souple sous l’effet du séchoir.

im7.jpg

Le résultat obtenu est satisfaisant. Toutefois à bien y regarder les courbures de la réglette des 2 panneaux ne sont pas exactement identiques… mais ça reste acceptable dans l’ensemble.

———————————————————————————————————————

iim9.jpg

A ce stade, j’ai également commencé à réfléchir à la restitution sonore du meuble. Celle-ci serait assurée par 2 enceintes amplifiées (je reviendrais sur leur mise en oeuvre plus tard) ainsi que par un caisson de basse. L’auteur de la borne d’arcade sur laquelle je me suis basé a choisi de placer le caisson sur la face avant basse du meuble avec un tissu de couleur noir pour cacher celui-ci (à la manière d’une enceinte). Pour tout vous dire, le résultat ne m’a pas trop convaincu et pour ma part, j’ai donc décidé que le son de mon caisson serait diffusé en bas à gauche du meuble.

Le rendu serait peut être un peu moins « bon »… mais le meuble serait plus « beau » et ressemblerait plus à une « vraie » borne d’arcade.

J’ai donc récupéré des petites grilles d’aération que j’avais en stock, puis après les avoir peintes en noire, j’en ai monté 2 l’une sur l’autre. J’ai également prévu des trous à l’arrière du meuble qui permettront aussi la diffusion sonore du caisson.


———————————————————————————————————————

Je vais maintenant  »attaquer » le support principal du meuble d’arcade. Pour ce faire j’ai simplement récupéré la base de l’ancien meuble puis je l’ai découpé à la bonne largeur. J’ai également récupéré le système de pieds avec les petites équerres plastiques de fixation qui était exploité à l’origine.
im10.jpg

Afin de pouvoir assembler les 2 panneaux latéraux ainsi que le panneau frontal sur le support principal, j’ai prévu d’avoir recours à des tasseaux de bois de 2,5 cm de côté, lesquels seront fixés à l’aide de vis afin de maintenir les panneaux sur le support.

PS: Oui je sais que la nappe à fleur de ma table de jardin vous a tapé dans l’œil… N’insistez pas.. elle n’est pas à vendre !

Bon… revenons à « nos moutons »…
La première question que je me suis posée concerne la solidité du meuble. Sur les meubles réalisés à partir de planches en bois (à peindre), la fixation entre les planches est obtenue avec des vis qui traversent les planches externes du meuble afin de venir « mordre » vers l’intérieur sur le support principal du meuble. Dans mon cas, je n’aurais aucune vis « traversante ». La fixation sera effectuée par les vis « de l’intérieur du meuble, vers l’extérieur », sans qu’aucune des vis ne mordent sur plus de 5 à 8 mm dans les planches… J’ai donc décidé d’utiliser également de la colle à bois pour solidifier l’ensemble du meuble.

im11.jpg

Ci dessus la préparation de la planche frontale du meuble d’arcade. « Récupération oblige », il ne me sera pas possible de disposer d’une planche ayant la hauteur totale nécessaire. Il me sera donc nécessaire d’utiliser ultérieurement une seconde planche qui viendra compléter la face avant du meuble d’arcade.

La préparation des planches et des tasseaux de bois est une opération assez fastidieuse car il faut pré-percer les tasseaux, y visser et dévisser les vis de fixation (afin d’obtenir un pas de vis), faire le pointage des vis dans la partie opposée de la planche, visser et dévisser les vis dans les parties opposées, encoller les 2 parties puis procéder enfin à l’assemblage final des parties en serrant fortement les vis.

im13.jpg

Ca y est… je rentre dans le vif du sujet et je commence vraiment l’assemblage du meuble. J’en profite également pour ajouter une petite planche de liaison à mi-hauteur du meuble pour solidifier la structure.

- Premier constat: le meuble à l’air suffisamment solide.
- Deuxième constat: le meuble est déjà très lourd. Donc même si cela parait anodin,
je vous suggère très fortement (comme je l’ai fait) d’assembler le meuble dans
la pièce où ce dernier sera installé définitivement (car un fois monté, il vous
sera assez difficile de le déplacer… à moins que vous prévoyiez un support
sur roulette).

im14.jpg

Le meuble prend forme est je suis particulièrement content du résultat. Je continue l’assemblage par le support de l’enseigne du meuble (encore appelé « marquee » sur différents site Anglais).

im16.jpg

A ce titre la photo ci-dessus montre le meuble vue de derrière ainsi que le meuble vue de devant avec la plaque en plexi transparente sur laquelle sera collé un autocollant de présentation de l’enseigne (marquee).

im15.jpg

Encore une petite photo du meuble sur lequel la barre transversale en façade est désormais installée.

———————————————————————————————————————

L’étape suivante va consister à récupérer le système audio de mon ancien PC (2 haut-parleurs + 1 caisson de basses) afin de l’installer dans le meuble d’arcade. Bien que d’apparence simple, cette étape m’a demandé beaucoup de travail…

im17.jpg

L’auteur de la borne d’arcade sur laquelle je me suis basée a utilisé des haut-parleurs assez « gros » qui s’ils doivent avoir un très bon rendu sonore sont pour ma part un peu « disgracieux ». J’ai donc eu l’idée de réutiliser les anciens haut-parleurs de mon PC. De part leur forme carrée, il ne me serait pas possible de les intégrer en façade sur le meuble. J’ai donc prévu une découpe dans le meuble associée à un cache rond (trouvé auprès la société MONACOR).

Quelques photos valant mieux qu’une grande explication, je vous invite à consulter celles qui suivent afin de bien comprendre comment j’ai procédé. Attention… suivez le guide !

im18.jpg

Ci-dessus la photo d’un des 2 haut-parleurs sur lesquels j’ai retiré le pied et sur lequel j’ai colorié la face-avant à l’aide d’un feutre indélébile de couleur noire.

A droite vous pourrez voir la photo du cache qui le recouvrira. J’ai colorié le haut-parleur en noir sans quoi sa couleur blanche initiale se serait vue au travers du cache. J’ai de plus utilisé un feutre noir indélébile plutôt que de la peinture afin d’éviter que la peinture ne bouche la grille du haut-parleur ou ne tombe sur la membrane du haut-parleur.

im19.jpg

La photo ci-dessus montre l’effet final que j’obtiendrais (une fois le cache posé sur le haut-parleur). La deuxième photo montre le début de la découpe du support en bois destiné à recevoir les haut-parleurs et les caches.

im20.jpg

Ces photos montrent le résultat final que l’on obtiendra sur le support.

im21.jpg

Cette photo montre la face avant du support (une fois percée), laquelle sera destinée à recevoir les haut-parleurs et les caches.

im22.jpg

La photo à gauche ci-dessus montre la face arrière du support destiné à recevoir les haut-parleurs et les caches. Si vous regardez les photos du meuble terminé et les plans disponibles sur le site Internet sur lequel je me suis inspiré, vous vous rendrez compte que le support des haut-parleurs est incliné. Il m’a donc fallu effectuer une découpe en biseau d’un de ces côtés pour que le support puisse être rapporté sur les planches de l’enseigne avec un minimum d’espacement. N’ayant pas de ponceuse, ni de meuleuse, cette opération m’a demandé énormément de temps… J’ai en effet réalisé le biseau avec un simple cutter et une lime … millimètre par millimètre en découpant littéralement le bois avec la plus grande attention !

La photo en haut à droite montre un des haut-parleurs fixé au dos du support. Pour le fixer j’ai utilisé des petits crochets et du fil métallique (pour les grillages de clôtures) en le « ligotant » sur la planche.

im23.jpg

Pour une meilleure solidité, j’ai utilisé par la suite une petite sangle additionnelle (type courroie) vissée « en force » verticalement et un « bon paquet » de colle forte appliquée sur la sangle, sur les fils métalliques et sur le boîtier du haut-parleur pour solidifier l’ensemble.

La photo en haut à droite montre le support monté sur le meuble (vue de l’arrière avec un des haut-parleurs monté). Il ne me restera plus qu’à monter le second haut-parleur et les caches ronds de l’autre côté du support.
im24.jpg

Concernant le réglage sonore des haut-parleurs, les réalisations de meubles d’arcades sur lesquelles je me suis basé ont utilisées des boutons-poussoirs « + » / « - » sur la plaque principale. Le réglage étant alors pris en charge par « soft » sous Windows. Pour ma part j’ai préféré réutiliser la petite platine d’amplification électronique de réglage du volume de mes haut-parleurs. Je l’ai donc extraite de son boîtier et déporté « tant bien que mal » un bouton sur le côté du meuble (juste en dessous de l’interrupteur général d’alimentation). La photo ci-dessus montre le report du bouton du réglage du volume. Ce réglage est ainsi facilement accessible et n’ajoute pas de bouton-poussoirs supplémentaires pouvant nuire (à mon sens) à la jouablité des autres boutons-poussoirs de la borne d’arcade.

Cliquez ici pour lire la suite du blog…

 

 

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

specialecouple |
Incandescence |
Gamer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | wow po seller
| Team School
| illusione magic