Suite du blog…. ( Page 6 / 6)

La plaque principale sur laquelle repose les joysticks et les boutons est une des parties les plus importantes de votre meuble. Si vous consultez des sites Internet présentant des réalisations de meuble d’arcade, vous pourrez vous rendre compte que la réalisation de la plaque et son « interaction » avec le plexis de protection du moniteur sont assez peu détaillés.

Pour ma part, j’ai opté pour la solution représentée sur le schéma ci-dessous:

stick20.jpg

Ma plaque est en fait constituée de 2 plaques transparentes en plexis entre lesquelles est interposé l’autocollant de décoration. La plaque du dessous (Plexi 2) est un peu plus grande afin que le plexi de protection de l’écran (Plexi 3) puisse y reposer et se plaquer contre la plaque « Plexi 1″. La plaque supérieure (Plexi 1) sert en fait de protection pour éviter que l’autocollant ne s’abîme.

Il aurait été possible de concevoir la plaque inférieure (Plexi 2) à l’aide d’une planche en bois ou d’une plaque en métal (comme ceci est le cas pour de nombreuses réalisations de bornes d’arcade). Toutefois pour des contraintes techniques de réalisation, j’ai opté pour la même matière (Plexi transparent) pour les 2 plaques Plexi 1 et Plexi 2.

SI vous relisez les premières lignes de mon blog, je vous indiquais que j’allais réaliser le meuble d’arcade entièrement dans mon petit garage sans outillage très perfectionné. Ceci a été effectivement le cas jusqu’ici. Toutefois pour cette dernière partie, force est de reconnaître que j’ai du faire appel à 2 reprises à une aide extérieure. Le problème majeur que j’ai rencontré a été la découpe des trous dédiés aux boutons et au track-ball dans le plexi transparent.

En premier lieu de part les dimensions importantes de leur diamètre (28 mm pour les boutons et plus de 50 mm pour le trous du track-ball). Dur.. dur.. de trouver des forets dans ces tailles.

J’ai en premier lieu pensé à utiliser la mèche à bois « plate » de 28 mm que j’avais déjà exploitée pour le perçage des trous des boutons du meuble en bois. Après un petit essai de perçage sur un bout de plexi de « recup » avec ma perçeuse à main, j’ai du me rendre à l’évidence qu’il me sera impossible de parvenir à un résultat « propre ».

Le premier problème est que lors du perçage du plexi, ce dernier a tendance à fondre.. avec à la clef une déformation du trou de perçage et un blocage de la mèche de la perçeuse (l’opération en devient même très vite dangeureuse… Ne tentez pas celle-ci… vous risqueriez de vous blesser).

J’ai donc fait appel à une aide externe via l’utilisation d’une perceuse de table (plus précise et stable). mais là… même constat, le plexi fond au cours de l’opération… la mèche se bloque… et le trou se déforme !

Concernant le trou du track-ball j’ai également fait un essai avec un scie à cloche ! Même constat, le plexi fond au cours de l’opération… la mèche se bloque… et le trou se déforme aussi !

Afin d’éviter un accident et d’obtenir un résultat « propre », J’ai donc décidé de faire réaliser le perçage des trous par une société spécialisée.

Bon autant vous prévenir tout de suite, l’opération est assez chère… Pour ma part j’ai fait appel à: www.aplastic94.com

Cette société travaille surtout pour les professionnels et le responsable a un peu « rigolé » lorsque je lui ai dit ce que je voulais faire avec mes plexis !  Il est important de leur fournir des plaques de plexi avec des dimensions (en largeur et en longueur) supérieures à celles des plaques finales.

Ceci est du à la nécessité de devoir fixer la plaque pour l’opération de perçage et de ce fait de devoir disposer de « matière » en plus de chaque côté. Une fois le perçage terminé, la société découpe alors les plaques aux bonnes dimensions. Pour ma part, j’avais directement apporté mes plaques aux dimensions « finales »… et le responsable a hésité avant d’accepter de réaliser le perçage.

Ce dernier a finalement (et très gentiment) utilisé de nouvelles plaques de plexis issues de son stock (et il m’a même redonné les miennes !)… Mais je ne pense pas qu’il renouvelle l’opération à nouveau… Donc pensez à amener des plaques de dimensions supérieures à celles necessaires.

Le résultat est tout simplement parfait avec des trous nets et précis et un alignement exact des trous des 2 plaques de plexis. Brèf du travail de PRO !

stick1.jpg

La photo ci-dessus montre les trous « en gros » plan.

La photo ci-dessous montre les plaques montées temporairement sur le meuble avec quelques boutons de commande.

stick14.jpg

Bon à ce stade je me suis rendu compte que j’avais oublié de penser à un petit détail… important. Celui de la fixation des joysticks et du track-ball !

2 Solutions étaient possibles:

1) Faire traverser les vis de fixation des joysticks et du track-ball
depuis le plexi supérieur (PLEXI 1). Le problème avec cette
solution est qu’il y aurait alors 12 têtes de vis visibles directe-
ment sur le paneau de contrôle !

2) Faire traverser les vis de fixation des joysticks et du track-ball
depuis le plexi inférieur (PLEXI 2). Le problème avec cette
solution est qu’il faut que les têtes des vis soient incrustées
dans l’épaisseur du plexi afin de pouvoir coller l’autocollant
par dessus et apposer sans surépaisseur la plaque de plexi
(PLEXI 1)
 plexis.jpg

C’est cette deuxième solution que j’ai choisi afin qu’au final, aucune vis de fixation n’apparaisse sur le panneau de contrôle. J’ai donc du (pour chaque vis de fixation) réaliser un trou dans le plexi afin de pouvoir recevoir la tête de la vis, sans qu’elle ne depasse le haut du plexi.

Pour ce faire, j’ai utilisé un foret diamanté à tête plate (ce dernier ressemble à un tube et il est normalement exploité pour percer les carreaux de salle de bain).

A l’aide d’une perceuse de table j’ai éliminé la matière millimètre par millimètre pour chaque trou… Un vrai travail de minutie  (au final il ne reste plus qu’un ou deux millimètres de matière pour fixer la vis !)


stick13.jpg

La photo ci-dessus montre la plaque sur laquelle sont fixés temporairement un joystick et le track-ball.

stick17.jpg

J’ai donc ensuite placé toutes les vis de fixation sur la plaque de plexi 2 (voir photo ci-dessus).

stick16.jpg

Avant de fixer l’autocollant sur le plexi 2, j’ai rebouché les espaces des trous de logement de mes vis à l’aide d’une patte molle (type de celle utilisée pour fixer temporairement les documents au mur).

stick2.jpg

j’ai ensuite collé l’autocollant sur le plexi 2. Il s’agit encore une fois d’un véritable travail de minutie afin de s’assurer que les marquages des boutons, du joystick et du track-ball de l’autocollant coïncident parfaitement avec les trous de la plaque. Il faut vraiment prendre votre temps pour cette opération afin de ne pas vous « louper » lors de la découpe des trous dans l’autocollant. Commencez par découper les 2 trous des boutons « Player 1 et Player 2″. Collez l’autocollant à cet endroit et fixez les 2 boutons « Player 1 et Player 2″ puis déployez et collez l’autocollant sur le reste de la paque.

stick3.jpg

La photo ci-dessus montre la plaque vue de derrière.


stick4.jpg

La photo ci-dessus montre l’ensemble des éléments montés sur la plaque (il ne manque plus que les boules en bout des 2 joysticks).

stick18.jpg

Le résultat est parfait… enfin presque…. A bien y regarder de plus près, je me suis rendu compte que l’autocollant une fois apposé laisse apparaitre des « traces » aux niveaux des trous des vis que j’avais pourtant bouchés à l’aide d’une pâte molle (voir au les flèches sur les photos ci-dessus et ci-dessous).

stick19.jpg

Le principal problème est que la pâte mole n’est au final pas trop « plane » et que l’aucollant est très fin et laisse apparaître les moindres irrégularités.

Après coup je pense que j’aurais du utiliser une pâte « dure » (type pâte à bois par exemple) et après son séchage, j’aurais du poncer la pâte pour obtenir une surface bien plane.

Toutefois après un nouveau contrôle visuel, j’ai repéré la trace d’un cheveu qui s’était glissé sous l’autocollant… Donc j’en ai déduit que l’autocollant était vraiment trop fin et que le résultat aurait été probablement le même (ou peut être légèrement estompé) avec une pâte  »dure ».

Ne voulant pas avoir la présence de ces traces sur ma plaque, j’ai fait réaliser un nouvel autocollant par mon imprimeur. Toutefois plutôt que de le coller par dessus l’ancien, je l’ai directement posé entre les 2 plaques de plexis (sans enlever la pellicule protégeant la partie adhésive afin que son épaisseur soit plus importante et qu’elle « absorbe » les irrégularités des trous).

Cette fois ci, le résultat est impeccable… Enfin presque… Le nouveau problème (indépendant de ma volonté) est qu’une fois les 2 plaques appuyées l’une contre l’autre, on remarque la présence de petites tâches sur l’autocollant.

Ces tâches sont en fait des petites bulles d’air qui sont emprisonnées au niveau de l’autocollant. En analysant le phénomène, le problème vient de la « texture » alvéolée de l’autocollant. En soulevant légèrement la plaque de plexi du dessus, les traces disparaissent… En relâchant la plaque… les traces apparaissent à nouveau… Bon… le résultat n’est pas catastrophique… mais il n’est pas parfait à 100 %. Je sais…. Enfin bon j’abuse peut être un peu…Toujours est-il que si vous devez faire réaliser l’autocollant de votre plaque de contrôle, je vous suggère de tester la texture de celui-ci avant son impression auprès de votre imprimeur, en plaquant 2 plaques de plexi contre un autocollant de test afin de vérifier que les traces en question n’apparaissent pas. Auquel cas, demandez à changer de matière au niveau de l’autocollant afin d’éviter ce phénomène.

————————————————————————————————–

stick15.jpg

L’étape suivante concerne le raccordement des éléments de contrôles (Joysticks, boutons et track-ball) au PC.

Pour le track-ball pas de problème, ce dernier se connecte en vue et place de la prise PS/2 de la souris du PC.

Pour les boutons et les joysticks, j’ai utilisé une carte d’interface InterASD (Réf.: CV084) achetée également chez  « starcab.net ». Cette platine permet de relier jusqu’à 27 boutons sur votre PC. Elle s’intercale entre le PC et le clavier du PC. Elle permet de remplacer l’appui d’un bouton de la borne d’arcade par l’appui d’une des touches du clavier du PC (par exemple en sollicitant le joystick vers la droite, le PC recevra une information lui indiquant que vous sollicité la touche « A » du clavier).

Il est possible d’attribuer et de reconfigurer quelle touche du clavier du PC devra être attribuée aux 27 entrées de la platine d’interface. Il vous faudra ainsi utiliser des touches « reconnues » par l’interface « Mame » (ajout de crédit, démarrage ou 2 joueurs, etc…). Pensez également à reconfigurer 2 touches avec les lettres « o » et « k » (le mot ok devant être tapé lors du lancement de certains jeux pour la première fois – ceci vous évitera à ouvrir le tiroir du meuble pour tapez ce mot à l’aide du clavier).

Ha oui, j’ai oublié de préciser que le clavier reste toujours opérationnel même en présence de la carte.

Chaque joystick monopolise 4 entrées sur la carte. Au final, la carte est un peu « juste » en terme de nombre d’entrées pour mon meuble. Si je veux utiliser 6 boutons par joueur (ainsi que 2 boutons « tilt » pour le flipper) il me manque une entrée sur ma carte !

J’ai donc temporairement câblé la carte en mode 5 boutons par joueur + 2 boutons « tilt » pour le flipper (le 6ème bouton de chaque joueur est attribué au click droit et gauche du flipper).

A l’usage, si le 6ème bouton me fait défaut pour certains jeux, j’ajouterais une carte supplémentaire pour pouvoir gérer plus de boutons.

A noter tout de même que la carte d’interface semble ne pas vouloir se configurer sous Windows7 (j’ai était obligé d’utiliser un PC sous Windows XP pour la configurer). De même, il arrive que le clavier du PC ne soit quelquefois pas opérationnel au démarrage du PC (il me faut rebooter celui-ci une seconde fois). Ceci vient par contre peut être de mon PC ?

stick7.jpg

Les différentes photos qui suivent montre l’intégration de la carte d’interface dans le meuble.

stick6.jpg

L’étape suivante concerne le câblage des boutons et des joysticks sur la carte d’interface.

stick9.jpg

Chaque bouton doit être relié sur une entrée de la carte d’interface avec une masse commune à tous les contacts.

stick10.jpg

J’ai utilisé un connecteur femelle pour le raccordement final à la carte d’interface afin d’éviter d’avoir à souder directement sur les broches ce celle-ci.

stick8.jpg

Gros plan sur le câblage des boutons.

stick11.jpg

———————————————————————-

La dernière étape consiste à réaliser la partie arrière du meuble

arcade1.jpg

J’ai en fait réutilisé la partie arrière de l’ancien meuble pour vêtements (il s’agit de planches en « aglo » beaucoup plus fines).

arcade2.jpg

J’ai découpé ces planches en plusieurs panneaux en y ajoutant  de nombreux trous d’aérations.

arcade3.jpg

Voila le meuble est refermé et terminé… Je vais enfin pouvoir l’essayer….

 
Cliquez ici pour lire la suite du blog…

 

4 réponses
  1. mourrat
    23 mars, 2012 | 16:21 | #1

    salut je tenais juste a te dire que ton blog et super sa ma inspirer et donner envie du coup je suis en train de realiser ma borne et je me demndais si tu pouvais pas m’aider pour le cablage car je n’ais pas tres bien compris comment on doit cabler les bouton et le joystick sur la carte

  2. phil
    19 mai, 2012 | 15:44 | #2

    bonjour beau boulot j ai une vielle borne arcade avec pc a l interieur avez vous des shèmas de montage pour brancher la carte d interface, peut on la brancher sur le joystick d origine

  3. jeff
    23 mai, 2012 | 9:21 | #3

    bonjour avez vous les mesures plan de votre meuble arcade, merci d’avance

  4. geoffrey
    23 juillet, 2012 | 19:41 | #4

    je trouve cette borne remarquablement bien réalisé , ça m a donner l envie de m en fabriquer une ,j ai suivi toute les étapes .je suis triste car ja aimerais connaitre les dimensions de la borne afin de ne commettre aucune faute,comme par exemple la hauteur pour placer la table pour les joysticks.je tiens a féliciter encore une fois l artiste

Laisser un commentaire

specialecouple |
Incandescence |
Gamer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | wow po seller
| Team School
| illusione magic